Découvrez nos actualités

 Mais que mettre sur les tartines de vos enfants?    

NOUS AVONS QUELQUES IDÉES SAINES ET GOURMANDES POUR RAVIR LES PAPILLES ET LA SANTÉ DE VOS ENFANTS :-)

 Tout d'abord le « Golfetta »

Le Golfetta est un saucisson préparé uniquement à partir de viande de jambon italien de premier choix. Il est séché dans une toile de coton, ce qui lui donne une forme légèrement ovale.
Comme il est composé de chutes de jambon, ce saucisson va être riche en protéines et pauvre en matières grasses : 40% MOINS gras qu'un saucisson ordinaire.
Sans conservateurs, ni colorants, il est également dépourvu de lactose et de gluten.
Il sera donc parfait sur les tartines de vos enfants avec un petit peu de beurre ou d'huile d'olives.
 
 © 
 

Ensuite le « saucisson de jambon » artisanal

Nous avons choisi un saucisson de jambon qui vient de chez un artisan bruxellois « Au cochon d'Or ».  Nous l'avons choisi car celui-ci ne contient que du bon : du jambon cuit, du lait, de la crème et des épices. Des bons ingrédients choisis avec soin et issus de notre terroir.
Sur une tartine il sera excellent avec une fine couche d'houmous riche en protéines végétales et en fibres.
 
 ©
 

Enfin, un bon petit fromage de chèvre « Le chèvre fruité »

 Ce fromage d'Hollande du Nord a une pâte dure et blanche. Il est affiné entre 20 à 28 semaines, ce qui lui confère un mélange de saveurs sucrées et épicées. 

Il est excellent sur une tartine avec un petit peu d'huile d'olive ou du beurre.
Le fromage de chèvre se digère facilement, il est riche en calcium et moins gras que le fromage au lait de vache.
 
 ©
 

Ces 3 ingrédients sont des valeurs sûres, vous pouvez y aller les yeux fermés :-)

Article écrit par Pascaline et Pierre BARRAS ©

__________________________________________________

 

La Limousine...

La limousine est une race de bovins français.  A l'origine c'était un animal de trait, maintenant elle est principalement destinée à la production de viande.  Elle est très rustique et résistante aux diffécences de température, à la pluie et à a neige fréquentes en Limousin.  Les troupeaux de limousines peuvent rester toute l'année à l'extérieur par tous les temps.

C'est un bovin de couleur brune, le pourtour de ses yeux est plus clair, mufle et muqueuses sont roses.  elles sont très maternelles avec leurs veaux, il y a 92% des vêlages qui se font sans aucune aide de l'humain, les césariennes sont très rares pour ne pas dire inexistantes.

Comme elle a des origines de bête de trait, elle produit une viande tendre et goûteuse.  Elle est un peu grasse et finement persillée.  Elle possède une saveur et un moelleux que vous apprécierez mieux dans votre assiette.

     ©

 

Article écrit par Pascaline et Pierre BARRAS ©

 

                                                                                                               

 

 L'art du plateau...

Comment réaliser un plateau de fromages et charcuteries ?

 ©

 

 Tout d'abord, il faut choisir les fromages :

- 1 pâte molle à croute fleurie (brie, coulommier, camembert, brillat savarin, ...)
- 1 pâte mole à croute lavée (époisse, munster, livarot, chimay, ...)
- 1 pâte pressée non cuite (reblochon, saint-nectaire, cantal, tomme de Savoie, ...)
- 1 pâte pressée cuite (comté, beaufort, abondance, emmental, ...)
- 1 chèvre et ou 1 brebis frais (plaisir du berger, bouyguette, crottin de chèvre, ...)
- 1 bleu éventuellement si les goûts de chacun le permettent. 

 

Ensuite les charcuteries, il faut varier les plaisirs :
- 1 ou 2 saucissons avec des grandes ou des petites tranches, au fenouil ou à l'ail, piquant ou doux, moelleux ou sec
- 1 pâté nature ou avec un goût particulier (pâté aux pommes, aux tomates confites, aux chicons, aux asperges, ...)
- 1 jambon cru d'ici ou d'ailleurs
- 1 charcuterie moins grasse comme du filet pur séché de boeuf (manzo italien) ou de porc (lomo ou lonzo)

Pour les quantités, il faut compter pour un repas entre 200 à 230gr par personne et pour un après-repas 100gr par personne.

Une fois vos choix faits, il vous suffit de disposer sur plateau.
Plateau en bois, une ardoise, un plat en inox, un plat en porcelaine, une grosse planche à découper, tout est bon du moment que cela est à votre goût.

1ère étape :

Au centre du plateau, disposez les fromages à pâtes moles, quand aux fromages à pâtes plus dures, vous les disposerez sur les bords afin de pouvoir  plus facilement les couper.

2ème étape :
Entre les fromages, disposer les charcuteries.
 
©     ©    
 
3ème étape :
Décorez votre plateau avec des fruits de saison comme du raisin frais, des tomates cerises, des framboises, des myrtilles, des fraises, des figues.
Terminez en parsemant de manière aléatoire des fruits secs, des raisins secs ou encore des pignons de pin.
 
4ème étape :
Annotez vos fromages et vos charcuteries grâce à des petits drapeaux ou des petits post-it (sur un cure-dent)

Un plateau doit être généreux, gourmand, voluptueux mais structuré et élégant. Les charcuteries et les fromages doivent se toucher voire parfois se chevaucher, le tout doit être bien serré.

Les tranches de charcuteries peuvent être disposées à plat, elle peuvent également être pliées ou torsadées mais toujours en gardant du volume dans les tranches. Il ne faut surtout pas les aplatir, elles doivent cependant être parfaitement alignées et disposées de la même manière.

Les fromages peuvent être pré-découpés en batonnets, en cubes, en triangles, laissez aller votre créativité :-)

Une fois tout cela mis en place, il n'y a plus qu'à déguster et profiter.

 Article écrit par Pascaline et Pierre BARRAS ©

 

                                                                                                                                                              

 

Le saviez-vous ?

 ©

Le morbier fermier est un fromage élaboré en 2 traites...

 Ce fromage au lait cru de vache est fabriqué dans le Jura.  Il tire son nom du bourg jurassien de « Morbier ».  

Sa pâte pressée est douce et fruitée, son goût va s'intensifier ou s'adoucir en fonction des saisons et de son degré d'affinage.  

©

A partir du 18 ème siècle, lorsqu'il restait un petit peu de lait une fois les comtés élaborés, mais qu'il n'en restait pas assez pour fabriquer un autre comté, les paysans s'en servaient pour la fabrication du morbier.  Ce fromage plus petit se faisait grâce à 2 traites, la traite du matin qui était disposée dans un moule et recouverte d'une fine couche de cendre puis la traite du soir.   La couche de cendre protégeait la première traite des insectes trop curieux.  

De nos jours, la cendre de bois est remplacée par du charbon végétal qui est disposé à la main sur le caillé et qui doit aller jusqu'à la croûte.  

Les savoirs-faire évoluent mais heureusement les traditions restent.  

N'hésitez pas à venir déguster chez nous ce fromage plein d'histoire.  Il peut être mangé avec une miche de pain, fondu ou même en raclette.

Article écrit par Pascaline et Pierre BARRAS ©

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           

 

Le saviez-vous ?

©

Le Saint-Nectaire est un fromage de roi...

Jusqu'au 17ème siècle le Saint-Nectaire s'appelait « fromage de sègle » car il était affiné sur de la paille de la même céréale.  C'est le maréchal de France Henri de La Ferté-Senneterre qui l'introduit à la cours de Louis XIV où il reçu les faveurs du roi.

Le Saint-Nectaire porte le nom de sa ville située en Auvergne à la porte d'entrée du massif du Sansy.  C'est une des plus petites zones AOP de France.

C'est un fromage de printemps et d'été qui nous transporte au beau milieu des prés dans lesquels les vaches Montbéliardes paissent au moins 160 jours par an.  La diversité végétale des prairies du Sansy va transmettre au lait une multitude d'arômes champêtres.

Il faudra 13 à 14 litres de lait cru de vache pour l'élaborer, sa croute sera régulièrement frottée avec de l'eau salée, ce qui lui permettra d'être fleurie et grise.  Sa pâte est quand à elle tendre et moelleuse avec un bon goût de noisette et de paille.
Les vaches Montbéliardes sont des laitières efficaces qui ont une robe pie rouge des montagnes, elles sont un métissage entre des variétés franc-comtoises et suisses.  Elles sont appréciées pour la fabrication notamment du comté, morbier, mont-d'or, saint-nectaire.

Article écrit par Pascaline et Pierre BARRAS © 

Réglage des paramètres de cookies

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur. Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers.

Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.

  • Régler les paramètres
  • Accepter tous les cookies et continuer vers le site